Modélisation urbaine

Modélisation urbaine, technologies numériques et « ville intelligente »

Ce projet a pour but de développer une nouvelle intelligence urbaine et de nouveaux savoirs urbains permettant d’anticiper et d’orienter les mutations que les technologies numériques font et feront subir aux métiers de la construction, de la gestion urbaine, de l’urbanisme et de l’architecture. L’objectif à court terme consiste à mettre en œuvre des ateliers contributifs consacrés à la question de l’urbanité et des technologies urbaines numériques, à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et de la reconversion du Village Olympique (VO). L’objectif à moyen terme consiste à inventer et à expérimenter sur le territoire de Plaine Commune un nouveau modèle de « ville intelligence », fondée sur une intelligence collective des technologies numériques, portée, partagée et pratiquée par les habitants.

Technologies numériques, contraintes écologiques, nouvelles mobilités, relocalisation des lieux de production, essor de l’agriculture urbaine, nouvelles aspirations des habitants, etc. : la ville se métamorphose. C’est d’autant plus vrai en Seine-Saint-Denis, où les aménagements liés aux jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) et aux autres grands projets d’infrastructures s’apprêtent à transformer en profondeur le territoire. Le but des ateliers de modélisation urbaine est de permettre aux habitants (et en particulier aux jeunes générations) de s’approprier ces transformation et d’inventer collectivement et concrètement l’avenir de leur territoire.

Ce projet a pour objectif d’organiser des ateliers contributifs consacrés au mutations numériques des métiers de la construction, de l’architecture et de l’urbanisme à quatre niveaux du territoire de Seine-Saint-Denis : dans une quinzaine d’établissements scolaires (écoles, collèges, lycées généraux et professionnels), dans les centres de formation et d’incubation des Greta 93, dans les lieux de capacitation1 ouverts aux habitants (médiathèques, maisons de quartier, etc.) et dans les clubs sportifs.

Ces ateliers auront vocation à capaciter les élèves et habitants aux enjeux politiques et citoyens de la ville numérique ainsi qu’aux nouvelles techniques de modélisation, de construction et de gestion urbaine.

L’objectif concret des ateliers consiste à élaborer un projet urbain de reconversion du Village Olympique et Paralympique et des infrastructures sportives construites pour l’événement, qui favorise la pratique sportive amateur, le « bien-vivre » des habitants et les retombées les plus équitables et positives possibles pour le territoire. Un concours pourrait être organisé sur le territoire, qui permettrait de faire connaître les différents projets, de débattre et de soutenir ceux qui sont prêts à passer en phase de production.

Dans un premier temps, les ateliers pourront faire appel à la pratique de jeux vidéo type Minecraft, s’appuyant en cela sur l’expérience Rennescraft menée par la ville de Rennes avec l’association 3 Hit Combo. Les participants modéliseront à l’aide de ce jeu, et sur la base des informations fournies par l’IGN, leurs projets de reconversion du Village Olympique et Paralympique. Cette modélisation s’effectuera en parallèle d’une activité de recherche documentaire sur le territoire : visites guidées du territoire, rencontre avec des professionnels de l’urbanisme, de l’architecture, de la construction et des nouvelles technologies ainsi que des spécialistes de la ville (géographes, historiens, anthropologues, économistes, etc.), documentation des transformations du territoire prenant appui sur l’écriture, le dessin, la photo et la vidéo.

Dans un second temps, les ateliers viseront à transférer ou reproduire les projets Minecraft dans des outils du BIM (Building Information Modelling / Management). Ces outils permettent à tous les intervenants professionnels d’un projet de construction de travailler ensemble, d’une part sur les matériaux et les structures à l’aide de contraintes normalisées, et d’autre part sur le plan de construction et d’exploitation des installations. L’objectif est ici de rendre le BIM contributif et ouvert aux habitants. Son appropriation par les élèves et les habitants sera l’occasion de préfigurer la place que pourraient occuper à l’avenir les citoyens dans l’usage de ces technologies.

Références théoriques :

Le Droit à la ville de Henri Lefebvre

La dynamique du capitalisme de Fernand Braudel

Cybernétique et Société de Norbert Wiener

Le geste et la parole, t. 2 La mémoire et les rythmes de André Leroi-Gourhan

Espace et organisation politique en Grèce Ancienne de Jean-Pierre Vernant

The smartness mandate. Notes toward a critique, de Orit Halpern, Robert Mitchell and Bernard Dionysius Geoghegan

Partenaires du projet :

Rectorat de Créteil

Solidéo

FCPE

3Hit Combo et Rennescraft

O’Zone Architectures

CDOS 93

Greta 93

ICI ! Initiatives construites Îlo-Dionysiennes (association d’architectes)

IGN

Dassault Systèmes

EPT Plaine Commune

Mairie de l’Ile Saint-Denis.

Ressources :

Présentation détaillée du projet

Séminaire pharmakon consacré à la question du droit à la ville

Entretiens du Nouveau Monde Industriel 2018 consacrés à la question de l’intelligence urbaine

Projet Rennescraft